Partenariats

Expérimentation significative sur un équipement

Dans le cadre de son volet « Partenariats », l'I-SITE FUTURE a lancé un nouvel appel à projets Prématuration destiné à soutenir l'émergence de projets innovants, à financer les étapes de développement de projets en laboratoire et à sensibiliser et accompagner les porteurs à la maturation de leur projet en faisant le lien avec l’écosystème régional existant. 3 projets ont fait l’objet d’un financement dans ce cadre :

Maquette d’application Android GeolocPVT

GeolocPVT

L’objectif du projet GeolocPVT est de produire une application Android capable de collecter et de calculer une position précise à partir des données brutes GNSS (Global Navigation Satellite System) envoyées par les satellites. L’avantage de cet outil est la maîtrise de toute la chaîne de calcul des coordonnées géographiques et du calcul de traces ainsi que l'ajout de nouveaux indicateurs de qualité, indispensables aux applications critiques de mobilité (service d’urgence, véhicule autonome, etc). Grâce à GeolocPVT, tout le monde pourra utiliser l’application ou l’intégrer comme module de géolocalisation performant dans la sienne : il devient alors possible de se passer du moteur de calcul de géolocalisation fourni par Google, assurant aussi une maîtrise du respect des données personnelles des utilisateurs.

Ce projet contribue à la « GNSS Raw Measurements Task Force »  pilotée par l’Agence européenne du spatial (EUSPA), lancé suite à l’accès des données brutes GNSS par Android en 2016.

Le code actuel est sous licence open source LGPL-3 et disponible sur le GitLab du laboratoire GEOLOC. La diffusion de GeolocPVT sur le Google Play Store permettra de positionner l’Université Gustave Eiffel comme pionnière du positionnement précis par mesure de signaux GNSS sur smartphone et d’en démocratiser son usage, à la fois industriel, pédagogique et de recherche. Elle répondra aussi aux attentes de la commission européenne souhaitant diffuser du savoir sur le système de positionnement Galileo.

En savoir plus

Biophonique

Les méta-matériaux élastiques sont des cristaux phononiques constitués par des unités qui exhibent des phénomènes de résonances locales et se comportent macroscopiquement comme des solides élastiques. Lors du passage d’une onde acoustique, lorsque les constituants élémentaires de ces matériaux sont convenablement choisis, le phénomène de résonance localisée permet un transfert d’énergie acoustique vers une inclusion qui se met à vibrer. Cette classe de matériaux isolants permet l’atténuation d’ondes en basses fréquences, là où les matériaux traditionnels type milieux poreux sont inefficaces à faible épaisseur et à basses fréquences. Le projet vise à substituer les matériaux pétrosourcés de ces composites par des matériaux non polluants, bio-sourcés et participants à une économie circulaire, en optimisant leurs structures et propriétés élastiques pour l’atténuation acoustique et vibratoire basses fréquences et large bande.


Focus : l’Université Gustave Eiffel mobilisée pour les soignants face à la Covid-19

Panorama d'initiatives menées au sein des composantes, laboratoires et campus de l'Université Gustave Eiffel en soutien des soignants et des hôpitaux.

Focus : deux enseignantes-chercheuses font leur entrée à l'IUF

Entretien croisé avec deux femmes scientifiques de l’Université Gustave Eiffel élues en 2020 membres de l'IUF pour cinq ans.

Témoignage : Romain Menini, médaille de bronze 2020 du CNRS

Romain Menini a reçu la médaille de bronze 2020 du CNRS pour ses travaux portant sur Rabelais, la réception de l’Antiquité à la Renaissance et la philologie humaniste.

Témoignage : success story d’une collaboration entre In&motion et le LBA

Entretien croisé avec Pierre-François Tissot, cofondateur de la startup In&motion, et Pierre-Jean Arnoux, directeur du LBA.