La mise en œuvre du projet I-Site Future

En matière de recherche, l’année 2020 a permis de lancer un nouvel appel à projets « Exploratoire ». L’orientation spécifique en 2020 du cadrage de l’appel est le soutien aux jeunes chercheurs et l’Appui aux politiques publiques. 24 projets ont été déposés, et 10 sélectionnés.

Le consortium a également préparé en 2020 le lancement d’un appel à projets d’un genre nouveau, en lien avec la mission sociétale de l’université, à savoir un Appel à Projets « Chercheurs-chercheuses – Citoyens-citoyennes », destiné à encourager des travaux de recherche dans lesquels équipes de recherche et « collectifs citoyens » s'associent dans des démarches de co-construction des savoirs. Par ailleurs, dans le cadre du suivi des projets de recherche soutenus par l’I-SITE FUTURE et afin d’en valoriser les résultats et la dynamique, en lien avec la préparation de l’évaluation de l’I-Site, plusieurs séminaires scientifiques se sont tenus autour des projets soutenus, notamment ceux répondant aux appels à projet Impulsion et Exploratoire. Une première journée a eu lieu en juin 2020, et une seconde en janvier 2021. Ces journées avaient pour objectif ​de partager, avec la communauté scientifique et les partenaires socio-économiques de l’I-SITE, les connaissances obtenues à ce stade.

En matière de formation, la dynamique des appels à projets s’est également poursuivie. Le second appel à projets dédié à la formation « à » et « par » la recherche a été clôturé le 31 janvier 2020. Visant les collaborations inter-établissements, l’appel avait pour objectif de soutenir les projets pédagogiques qui répondent à l’action “Programme School of Excellence” qui ambitionne l’intensification de la formation à la recherche en cycle Master, ingénieur ou architecture. Sept projets ont été financés. Par ailleurs, il s’agissait de mettre en œuvre le bachelor BESTm, bachelor pluridisciplinaire Économie, Sciences et Technologie multimédia, dont l’ouverture est prévue à la rentrée 2021. Enfin, le 3 novembre dernier, l’Observatoire des Pratiques Pédagogiques de l’Université Gustave Eiffel a organisé la deuxième édition de la Journée de la Pédagogie intitulée « Réflexion et partage des pratiques d’enseignement à distance et hybride ». Celle-ci s’est déroulée en distanciel et a réuni une cinquantaine de participants. Au cours de la journée, chacun a pu partager son vécu sur la continuité pédagogique. Les intervenants ont présenté différents dispositifs destinés à accompagner les étudiants et les enseignants dans la pédagogie à distance.

Dans le cadre de son volet « Partenariats », l'I-SITE FUTURE a lancé un nouvel appel à projets Prématuration destiné à soutenir l'émergence de projets innovants, à financer les étapes de développement de projets en laboratoire et à sensibiliser et accompagner les porteurs à la maturation de leur projet en faisant le lien avec l’écosystème régional existant. 3 projets ont fait l’objet d’un financement dans ce cadre.

Sur le volet international, un 2ème appel AIMCI (Appel Incitatif à la Mobilité et la Coopération Internationale) a été lancé en janvier 2020. 23 projets ont été soutenus pour renforcer ou initier de nouvelles collaborations internationales. L’I-SITE FUTURE a également lancé un premier Appel à projets « Training School/École d’été » visant à soutenir l’organisation d’écoles d’été en 2021. 3 projets ont été reçus et sont en cours d’évaluation. L’Université Gustave Eiffel est enfin devenu opérateur français du F-SATI (French South-African Institute of Technology), aux côtés de l’Université Paris-Est Créteil, et des 2 universités hôte et co-hôte en Afrique du Sud :

  • Tshwane University of Technology TUT (anciennement Pretoria Technikon, depuis 1996)
  • Cape Peninsula University of Technology CPUT (depuis 2008)

Ce rôle permet de contribuer au développement de cet Institut de formation par la recherche à l’international en Afrique du Sud, avec des perspectives en termes d’ouverture de nouvelles formations au niveau Master (2 à 3 ans) et de recherches.

En termes de visibilité, les Future Days, événement annuel sur les villes de demain, se sont tenus en distanciel dans le contexte de la crise sanitaire du 1er au 3 décembre 2020. L’édition a réuni plus de 700 participants, dont 85 intervenants issus de 70 structures - collectivités et entreprises – qui ont partagé leurs connaissances et croisé leurs expertises autour d'ateliers et de séances plénières.

Sur le plan de la vie étudiante, l’événement marquant est évidemment la mise en place du Parlement étudiant. Instance unique dans le monde universitaire français, ce Parlement a pour mission de contribuer au bien-être des étudiants et étudiantes, tant dans leur formation que dans leur quotidien, en soutenant notamment des projets allant de l’organisation d’événements culturels à l'aménagement des lieux de vie étudiante. La politique vie étudiante de l’université sera l’objet de discussions au sein du Parlement étudiant et donnera lieu à un schéma directeur pluriannuel. Le programme MA1SON, implanté depuis septembre 2019 au sein d’une résidence de la Cité Descartes, s’est quant à lui étendu en 2020 à une seconde résidence, celle de l’École d’architecture de la ville et des territoires Paris-Est (EAVT), permettant ainsi d’augmenter le recrutement de résidents. Ce programme a pour objectif de permettre aux étudiants boursiers du campus de bénéficier d’un logement social en échange de leur engagement dans des projets collectifs à impact social pour le quartier.

Par ailleurs, des événements ont rythmé l’année universitaire, malgré le contexte de la situation sanitaire. Citons notamment la rentrée climat. Environ 25 enseignants et personnels, et une quinzaine d'étudiants de l’université ont ainsi été formés à l’animation de cet atelier. La Fresque du Climat a notamment été intégrée aux enseignements, ce qui a permis de sensibiliser 1 000 étudiants. Enfin, le 1er city hackathon s’est préparé en 2020, pour une édition reportée au 1er trimestre 2021 (mars). Il a été organisé par l’Université Gustave Eiffel en partenariat avec l’École des Ponts ParisTech, la Comue Paris-Est Sup et la Communauté d'agglomération Paris - Vallée de la Marne, pour encourager les étudiants dans la production de services innovants et la démarche entrepreneuriale. Le thème était « Imaginez la journée d'une personne dans Paris lors des JO 2024 ». Encadrés par des enseignants-chercheurs, 48 étudiants ont participé aux 11 défis proposés par les partenaires, parmi lesquels BNP Paribas, la Communauté d’agglomération Paris – Vallée de la Marne, EDF, Google Cloud, GRDF, l’Incubateur Descartes, la Poste, Orange, RATP et la Ville de Paris.

FUTURE Days 2020

Événement annuel sur les villes de demain, l’édition 2020 des FUTURE Days avait pour thème « Science et appui aux politiques publiques pour les territoires urbains ». L’équipe de la vice-présidence Appui aux politiques publiques a animé une « session rencontre » autour d’un panorama de ses actions. Elle a également proposé une synthèse des enseignements de cette édition des FUTURE Days, disponible en vidéo : 


Focus : l’Université Gustave Eiffel mobilisée pour les soignants face à la Covid-19

Panorama d'initiatives menées au sein des composantes, laboratoires et campus de l'Université Gustave Eiffel en soutien des soignants et des hôpitaux.

Focus : deux enseignantes-chercheuses font leur entrée à l'IUF

Entretien croisé avec deux femmes scientifiques de l’Université Gustave Eiffel élues en 2020 membres de l'IUF pour cinq ans.

Témoignage : Romain Menini, médaille de bronze 2020 du CNRS

Romain Menini a reçu la médaille de bronze 2020 du CNRS pour ses travaux portant sur Rabelais, la réception de l’Antiquité à la Renaissance et la philologie humaniste.

Témoignage : success story d’une collaboration entre In&motion et le LBA

Entretien croisé avec Pierre-François Tissot, cofondateur de la startup In&motion, et Pierre-Jean Arnoux, directeur du LBA.