Événements

TRB2020

Premier rendez-vous international pour l’Université Gustave Eiffel, le Transportation Research Board organisé du 12 au 16 janvier 2020 à Washington DC a été l’opportunité de se présenter auprès des universités américaines et des acteurs américains académiques et privés des transports. Stand, présentation lors d’un showcase par Hélène Jacquot-Guimbal, organisation d’un workshop « Multi-level approaches of innovation in cities »… Autant d’actions de communication proposées par l’Université Gustave Eiffel afin de se présenter en tant que nouvel établissement et de détailler ses équipements exceptionnels à l’occasion de cet événement annuel articulé autour de quelque 5 000 présentations de travaux et de 800 ateliers de travail.

Les French American Innovation Days

Suite à sa participation au Transportation Research Board à Washington en janvier 2020, l’Université Gustave Eiffel a été identifiée comme un acteur privilégié pour contribuer au French-American Innovation Day (FAID), une manifestation
sur la thématique des « villes de demain : territoires de confiance » organisée par le Service pour la Science et la Technologie (SST) de l’Ambassade de France aux États-Unis.

Cet évènement a vocation à rassembler les acteurs de la ville de demain, tout secteur confondu, afin de promouvoir les initiatives en faveur d’une ville durable, sûre et résiliente et de prévenir des risques liés à l’utilisation des nouvelles technologies. Il constitue une réelle opportunité pour l’Université Gustave Eiffel :

  • d’affirmer sur la scène internationale ses compétences en matière de recherche et d’innovation sur la ville de demain ;
  • de promouvoir ses programmes de formation et ses dispositifs d’accueil d’étudiants, de doctorants et de chercheurs internationaux auprès des universités américaines ;
  • de monter un réseau franco-américain favorisant les confrontations scientifiques, l’échange de bonnes pratiques, les co-publications, les collaborations inter-doctorants, et autres opportunités.

Suite à la crise sanitaire, il a été décidé de reporter le FAID en présentiel à Washington à une date ultérieure mais aussi d’organiser une série de webinaires franco-américains sur la ville pour permettre la mise en relation des experts français et américains et l’identification de thématiques d’intérêt commun.

Un premier webinaire a été organisé le 23 septembre 2020 autour du projet « Re-enchanting the ChampsÉlysée » entre le cabinet d’architecte PCA Stream et le MIT
City Science Lab
, et autour de la présentation de l’Université Gustave Eiffel et du projet I-SITE FUTURE. Ce premier événement a été suivi par plus de 210 participants (45 % en France, 45 % aux États-Unis et 10 % depuis d'autres pays). Parmi le public américain, on peut noter la présence d’acteurs issus du secteur académique (MIT, University of Virginia, University of Texas, Harvard Univ., Portland State
Univ., George Washington Univ., etc.) et industriel (Orange, Pepsi, NAVTECA LLC, Living Systems, Airbus, EDF, Valeo, NTT Data, etc.).

1er sommet virtuel des Entretiens Jacques Cartier

Dans le cadre du premier sommet virtuel des Entretiens Jacques Cartier, le colloque « Recherche et innovation responsables en ingénierie pour la santé : la science avec et pour la société » a été coorganisé par David Mitton (Université Gustave Eiffel), Françoise Peyrin (INSERM), Catherine Müller (ENSSIB), Lydia Maigne (Université de Clermont-Auvergne), Jacques de Guise (ETS Montréal), Mickaël Bégon (Université de Montréal), Neila Mezghani (Université TELUQ), Viviane Poupon (Fondation Brain Canada), en partenariat avec l’Université Claude Bernard Lyon 1, l’Université de Lyon, le LabEx PRIMES et le Laboratoire International Associé EVASYM (Lyon – Montréal). Ce colloque a fait émerger 5 idées clés :

  • Avec le développement de la collecte massive de données et leur utilisation dans le domaine de la science et de la recherche médicale, la question de la libre circulation et du partage des données collectées se pose.
  • Le partage des données scientifiques de manière libre est un domaine en plein essor, en particulier dans le secteur de l’innovation médicale, du développement de logiciels en open source et de la publication d’articles académiques en accès libre.
  • Les avantages et le potentiel de cette libre circulation des données sont immenses : la collaboration des chercheurs à l’échelle mondiale et parfois en temps réel (par exemple dans la recherche sur le Covid-19), le partage de résultats de recherche et une avancée plus rapide de l’innovation.
  • Toutefois, le libre partage des données est confronté à plusieurs limites : la question de la propriété intellectuelle d’abord, celle de la viabilité de modèles économiques basés sur la gratuité d’accès ensuite, mais également la réticence de certains acteurs.
  • Pour que le libre accès des données continue de se développer, il est nécessaire de percevoir cette ouverture davantage comme une chance que comme un risque et de créer un cadre international plus solide et plus harmonieux, en particulier en matière d’uniformisation de la collecte des données.

Point d’Information National « Ville » (PIN Ville)

Le Point d’Information National « Ville » (PIN Ville) a vocation à amplifier la participation conjointe et coordonnée des acteurs publics et privés français dans les initiatives, programme et réseaux européens du domaine urbain en les informant de façon synthétique sur les politiques, les instances et les opportunités de financements européens, et en favorisant l’interconnaissance et la coopération entre les parties prenantes. Sa mission est aussi d’influencer les politiques et programmes européens en contribuant à l’élaboration des positions françaises auprès des instances européennes. Le PIN Ville est l’une des actions internationales de l’I-SITE FUTURE et est coordonnée par l’Université Gustave Eiffel et menée en partenariat avec l’École des Ponts ParisTech.

Une journée nationale sur le thème « Europe et R&I urbaine : les futurs programmes européens 2021-2027 et la participation citoyenne » organisée par l’Université Gustave Eiffel et le PIN Ville en partenariat avec la DG Recherche & Innovation de la Commission européenne et les ministères de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) et de la Transition écologique et solidaire (MTES) s’est tenue le mercredi 21 octobre 2020 en distanciel. Parmi les 460 inscrits, environ 30 % des personnes venaient du monde académique, 30 % des entreprises et 40 % de collectivités territoriales. À noter également : la présence de Mme Signe Ratso, Directrice adjointe de la DG Move.

La matinée était consacrée à la présentation des nouveaux programmes et instruments européens pour 2021- 2027 et les thématiques prioritaires associées en R&I urbaine (Horizon Europe, Mission « 100 Climate-neutral cities by 2030 », Partenariat « Driving Urban Transition », URBACT, UIA, LIFE, ESPON), suivie d’une présentation de la politique nationale sur la recherche et l’innovation urbaine et sur les dispositifs nationaux d’accompagnement des acteurs (France Ville Durable et PIN Ville).

L’après-midi était consacrée à la participation citoyenne aux projets urbains innovants : les participants se sont répartis au sein de trois ateliers parallèles dédiés aux méthodologies et aux retours d’expériences d’organisations ayant expérimenté la participation citoyenne dans des projets urbains innovants : un atelier « ville durable », un atelier « entreprise, économie circulaire, filières économiques » et un atelier « universités durables ».

Les comptes rendus des ateliers et les supports de présentation seront transmis à la DG Recherche & Innovation et à la JPI Urban Europe.